Nombre d'images: 46

Six heures et demie du mat', un samedi matin, 'vous rendez compte ? Ma tocante hurleuse déchire le silence sur l'air de "Don't worry, be happy".
Il est temps de préparer les sakaflots et les spads, d'aller chercher le porte-vélos chez Joe, de passer par la boulangerie. J'y prends des baguettes pour nos sandwiches et plein de croissants pour faire plaisir à Dennis, qui depuis vingt-trois piges se coltine du hamburger au peanut-butter tous les matins (c'est le frappadingue de Washington).

Nous sommes presque à la bourre lorsqu'enfin nous nous pointons, Dennis, Lylou et moi, au rancart à neuf heures près de la chappelle de Saint-Cassien-des-Bois.
L'organisation piétine, on n'arrive pas à décider qui prend des vélos ou des pilotes pour monter à Mons... et nos premiers tours de pédales se font vers onze heures, une montée gentillette qui nous réchauffe.
Le soleil d'hiver est magnifique, mais il faut encaisser un froid d'1,5°C, bien vite compensé par les rayons de soleil et l'effort.

Francis nous a concocté un parcours très varié, il passe par des sections techniques et rocheuses, puis par des sentiers roulants, par de superbes sections zigzaguant en forêt parmi les feuilles mortes, des chemins qui surplombent les gorges de la Siagne, puis des bords de cours d'eau.
Les photos qui suivent vous permettront d'imaginer à quel point cette rando nous a plu.

Serge Hartmann


Les petites photos sont agrandissables en cliquant dessus.
La fenêtre qui sera ouverte à la première consultation re-servira aux autres photos de cette page.


thumbs/img_1593.png
Départ de la rando, montée sur piste, avec en tête Antoine "Tuxracer", Lylou, et un demi-Gilou.
thumbs/img_1594.png
Une partie du groupe lors d'une pause, avec le Mont Lachens en arrière-plan.
thumbs/img_1597.png
Antoine "Tuxracer".
Une très grande partie de la rando se fera sur des versants ombragés.
thumbs/img_1598.png
Lylou, Sylvian, et un demi-Gilou sur son enclume.
thumbs/img_1599.png
Gilou, Tuxracer, et... flute j'ai oublié son nom.
thumbs/img_1601.png
Lylou, Sylvian, devant un panorama - qu'on ne voit pas sur la photo, hélas - avec la mer au-delà de l'Estérel.
thumbs/img_1602.png
Un groupe de retardataires sur ce même panorama.
thumbs/img_1604.png
Le groupe fait une pause avant de commencer la première descente.
thumbs/img_1606.png
... et celle-ci est du style rocailleux, parfois piégeux, mais toujours ludique.
thumbs/img_1608.png
Tiens on dirait Tuxracer tout en bas.
thumbs/img_1609.png
Lui c'est le p'tit jeune.
thumbs/img_1614.png
Wow, bravo Sylvian ! Et sur un semi-rigide, oui Môssieur.
thumbs/img_1615.png
Lylou sur une des plus belles descentes de la rando, hélas trop courte.
thumbs/img_1616.png
La même descente, un peu plus loin.
Là ça commence à arsouiller.
thumbs/img_1617.png
Yoan, rapide comme l'éclair (en tous cas plus rapide que mon flash).
thumbs/img_1621.png
Pause panorama devant une partie des Maures et de l'Estérel.
thumbs/img_1622.png
Gilou, qui semble déplorer la fin de cette belle section rapide en dévers rocheux.
thumbs/img_1624.png
Pendant que Dennis guenille, Jérome s'offre un dépassement à l'arrache.
thumbs/img_1625.png
Superbe effet spécial pour faire croire que Dennis roule vite.
thumbs/img_1626.png
Dommage que vous ne puissiez voir en vrai ce panorama, qui hélas ne rend pas ici à cause de la luminosité bizarre.
thumbs/img_1627.png
Ce n'est pas évident vu comme ça, mais ce cliché est l'instant où tout se joue.
La roue avant qui vire brusquement, le corps qui s'éjecte vers le haut... Wooowap c'est mal barrééééé !
thumbs/img_1630.png
Dennis, Gilou, Francis, le gars du crash, Tuxracer, Lylou.
thumbs/img_1632.png
Une épingle et un cul viril bien musclé
thumbs/img_1635.png
Hoooohéééééé.
Couuucouuuuu.
Oui ça va, ça va, on t'a vu.
thumbs/img_1640.png
Dennis, qui n'a déjà plus de frein avant.
thumbs/img_1644.png
Roue arrière dans les ruelles de Mons.
thumbs/img_1645.png
Le chemin qui descend de Mons est très technique, un régal.
Le facteur de Mons doit être impossible à suivre.
thumbs/img_1646.png
Yoan, il attaque, et il ne fait pas semblant.
thumbs/img_1654.png
Jean-Pascal sur un chemin qui surplombe les gorges de la Siagne.
thumbs/img_1659.png
Pause au-dessus d'un précipice...
thumbs/img_1661.png
... que l'on voit mieux ici.
thumbs/img_1665.png
C'est Gilou qui a pris l'appareil photo, dans ce sous-bois.
thumbs/img_1667.png
Sylvian passe encore là ou plusieurs tout-suspendus n'ont pas osé passer.
thumbs/img_1670.png
Ah enfin, on me voit. C'est dur d'être sur les photos quand on s'est chargé de les prendre.
thumbs/img_1671.png
... n'est-ce pas mon petit Gilou ?
Derrière moi, les chemins où nous nous rendons.
thumbs/img_1672.png
Juste Lylou.
thumbs/img_1674.png
Il va vraiment falloir que je lui demande son nom à celui-là...
thumbs/img_1675.png
Passage très amusant entre deux falaises. Juste avant il a fallu se baisser au maximum pour passer sous une arche.
thumbs/img_1677.png
Fab roulait tellement vite que j'ai eu beaucoup de mal à le rattraper pour l'avoir sur au moins un cliché.
thumbs/img_1680.png
Passage assez chaud tout au bord des gorges.
thumbs/img_1681.png
Incongruité : on y trouve des barrières anti-vélos, au milieu de nulle-part.
thumbs/img_1682.png
Enfin, après des heures de plaintes et de gémissements, Francis nous autorise à faire la pause pique-nique.
thumbs/img_1684.png
Gilou sur un vélo de freeride lourd, sur un parcours de crosseux.
thumbs/img_1685.png
Lylou, en sortie de zone boisée ludique avec plein de feuilles mortes.
L'automne c'est vraiment beau ici.
thumbs/img_1688.png
La nuit va bientôt tomber, heureusement l'arrivée est heureusement à quelques kilomètres de là.
thumbs/img_1690.png
C'est ce qu'on appelle une coiffure de vététiste.

Photos, rédaction et mise en page : Serge Hartmann