La Jean Racine 2005
La suite de l'histoire d'une bande
d'énergumènes en rando. organisée




Cette année, encore une fois, une bonne partie des frappés
est allée voir si la vallée de Chevreuse est aussi bien qu'on le dit.
C'était la Jean Racine...


Plusieurs distances au programme, 20, 30, 40, 55 et 70km. Tout le monde s'était orienté sur les trois plus longues distances, mais la météo en aura décidé autrement.
En effet, quelques jours avant le dimanche, il avait pas mal plu en Ile-de-France, et on s'attendait au pire. Mais finalement il n'a pas plu le dimanche. Il a même fait plutôt beau et chaud (célèbre contrepéterie belge), ce qui a valu pour certains des changements de tenue en cours de route...
Par contre, le terrain était, disons... collant !


Gregory: "Sinon rando bien dure, de la boue qui colle, qui glisse, pfiuuu, j'en ai eu des crampes sur la fin."

Pierrot: "Très technique au départ, des montées de la mort, des descentes de la mort (enfin c'est mon petit avis de ch'tite frapette pas bien sûre). Puis même si moins difficile ensuite, sur tous les chemins, une boue bien collante se présente."

Butchou: "Bon la boue n'a pas aidé en plus de la difficulté du parcours. Et le 1er ravito était trop loin du départ. Sinon un très beau parcours, que des singles."

Denis: "Pareil pour nous, départ à 9h30, on commence très bien, 12 km en une heure. Le probléme c'est qu'on a mis près de 2h30 pour faire les 13 km suivants et là, il est 13h et on a encore 30 bornes, ca commence à être inquietant donc on a fait pareil: par Dampierre et retour maison goudron. Pas glorieux mais vraiment cette boue collante nous a bien tués."

Anselme: "Sinon certains chemins étaient dans un état désastreux avec par endroit 10 cm de boue souvent bien collante rendant la progression difficile."

Pif: "Les chemins sont géniaux, il fait chaud (d'ailleurs, je me suis trompé dans le choix de la tenue), mais la boue est monstrueusement collante. Question rendement, c'est proche du néant. On est sur des bases de 10km/h...."

ROdge:"Quelques douleurs et courbatures aujourd'hui, ça devrait passer assez vite. Sinon je me suis bien amusé malgré la boue."

Fifi: "Très belle rando, car passant par de beaux endroits, de beaux singles, mais trop de boue très collante. Même sur le plat, il fallait forcer ! Résultat : rétamés au bout de 30 bornes, on a coupé avant le 2e ravito et pris la route, suivis de quelques autres qui en avaient marre aussi. Seule 'Drine nous a accompagnés jusqu'à la route et est repartie finir la rando!"
Ans. Brice Aka Butchou Cédric Denis Duke Fifi GI Joe Fred 'Drine & Mat Mat Phil62 PhilAdd Philippa Pierrot Pif ROdge Seb²

Au final, les 70, 55 et 40 se sont plutôt transformés en 60, 45 et 30, la boue ayant eu raison de la ténacité du frappé en goguette, mais l'important, c'était de pédaler ensemble, en profitant du circuit au maximum, de ses innombrables sentiers, de certaines jolies descentes, et de nombreux raidillons.

Ca a été un régal pour tout le monde.

ROdge: "Grosses sensations dans les quelques descentes techniques ou bien raides qu'on a pu faire, celle avec les marches était vraiment très bien."
Sauf peut-être pour certains...

Rémi: "Et ben oui, j'ai fait la JR à l'horizontale. Après un samedi bof avec force tisane, décoction, inhalation et autres breuvages magiques. Je me suis tout de même levé à 6h30 dimanche pour voir le temps et sentir ma forme. Après trois quintes de toux, quelques étourdissement, la décision sage était de retourner au lit."

Le 14 avril 2005
Photos: Phil62, ROdge, et le photographe officiel
Textes: Pif et les frappés
Mise en page: Pif

© 1997 - © 2005 Les Frappadingues
Navigation : Accueil > Nos albums photos > La Jean Racine