Reco à Ermenonville - #3

Le 24 février 2002

Le tracé du parcours - 669ko Le parcours d'Hervé Klein, objet d'une mémorable randonnée il y a quelques années (à revoir ici), était un peu oublié.

Depuis le début de l'année, il a été décidé de refaire le circuit, et de voir qu'elles étaient les adaptations à y apporter, une certaine tempête en décembre 1999 ayant sévi entre temps. Pour cela, plusieurs phases de reconnaissance ont été organisées. La première étant de redécouvrir le circuit, la seconde, de le mémoriser, et la troisième, de le tester en configuration randonnée. Dans la foulée, il était prévu d'y ajouter des variantes que l'on pourrait trouver en cours de route.

Ainsi donc, pour cette troisième phase, une huitaine de frappés se sont attelés à la tâche. Le temps était particulièrement clément: soleil, air frais et sec. Seule ombre au tableau, il avait beaucoup plu sur la région Parisienne la semaine précédente. Le départ était donné à 9h, au point de rendez-vous situé au croisement de la D126 et du GR1.

La première et dernière zone boueuse a été rencontrée dans la zone forestière 152. Plus loin, dans la zone forestière 40, une jolie descente avec un petit pierrier a permis de tester les suspensions des différents vélos.

La première montée impossible - vidéo 472ko Le haut de la montée - vidéo 570ko

Mais c'est surtout dans les zones forestières 44 et 46, que la rando a pris un air de compétitions de montées impossibles. En effet, à ces deux endroits, deux jolies montées, garnies de rochers et recouvertes de sable, obligent le vvtiste du dimanche à se sublimer: il faut à la fois choisir sa trajectoire dès le bas de la pente (les chutes furent nombreuses), savoir pédaler avec force et tenir le guidon avec finesse. La première montée resta invaincue, alors que la deuxième fut conquise par une seule personne, Fred, en l'occurence.

Trajectoire d'un Pif - vidéo 282ko L'essai le plus haut : Fred - vidéo 1371ko Un Poussin en action - vidéo 538ko Ricardo en force - vidéo 763ko

Ensuite, nous avons traversé de petites portions demandant un peu de doigté dans la maniabilité, du côté des zones forestières 93 et 94, sous les acclamations d'un groupe de randonneurs à pied qui passaient par là, puis nous sommes allés nous faire peur dans une descente rocheuse, non loin du golf, dans la zone forestière 139.

Et finalement, nous sommes rentrés vers le parking, en ayant effectué une petite trentaine de kilomêtres.

Pif

Le dénivelé

© 1997 © 2002 Les Frappadingues