Flambeurs RAndonistes Pétillants PArigots du DImanche eN GogUEtte

La Free Raid




Promenez la souris sur les photos pour avoir les commentaires et cliquez dessus pour les voir en grand...



Bon ben j'suis pas mort, j'en suis revenu, et c'était tout simplement géant !!!!
On est arrivé sur Morzine Vendredi vers 16H00 avec dans l'ordre d'apparition a l'écran: Sandrine, Mat', Benji, Tonio et moi-meme, Olivier nous rejoindra plus tard dans la journée.

Ben le flamby Mat' la tafiolle
Olivier 'C'est l'estomac ou bien ?' 'Drine 'La faible femme' Tonio le tueur

Un kleenex pour Mat', viiiite !!!

Comme les remontées ne fermaient qu'à 17H45, on a eu le temps de faire une petite reco de la piste de descente de Morzine...Gasp, p'tain, ben ca change hein !!!! Surtout quand on se lance avec des disques pas rodés....Donc Gazzzzzz, premier virage, je freine, rien => tout droit....Ca commence bien....
Je continue alors la descente en tapant à fond sur les freins pour les faire chauffer et les roder, on a fait une pause au milieu de la descente, la roue avant était bloquée tellement le liquide avait chauffé donc les plaquettes ne revenaient plus !!!! Mais bon, maintenant ca freine dèja mieux...On continue la descente, c'est un régal...Ca commence par des portions très roulantes ou on prend un max de vitesse, des passages en sous-bois très techniques sur des racines, des cailloux, des virages relevés, passage dans un tunnel, le tout sur une pente très raide, puis on ressort du bois pour passer un mur de 4 metres, gasp, pas le temps de freiner, y faut passer, accéleration a fond !!!
Puis encore un peu de sous-bois, et arrivée dans de l'herbe avec un p'tit saut pour finir en beauté.....

Tonio tres aerien

D'ailleurs on l'a repassé plusieurs fois pour s'entrainer ce saut, quand un mec en C'dale est passé à une vitesse de fou, a tapé un saut de folie......Commentaire de Sandrine: Tiens, v'la Franck Roman"... Ah ben je comprend mieux......
Soirée pasta bolognaise pour tout le monde, faut prendre des forces que diable !!! Perso j'angoisse un peu sur la descente avec 1300 metres de denivellé....
Bon, jour J, on part vers 9H30...Première remontée, on bip pour le chrono et c'est partit Gazzzzzz!!! Ah non ??? ca monte?!?!?!??! P'tain, enfoirés, y nous l'avait pas dis ca !!!! Bon, ensuite on redescent sur les Gets, et cette fois, Gaaaaaz !!!!!!!! J'accroche Mat' jusqu'a l'arrivée, je commence a prendre la mesure du Scott, quel potentiel !!!, les disques fonctionnent a merveille, la suspension travaille très bien, bref, c'est le reve !!!!
On remonte pour redescendre sur Morzine, pour remprunter la descente que l'on a fait en reco la veille, quel bonheur, c'est une veritable piste de DH, le top quoi !!!

P'tain le Free-Ride ca monte aussi !, on m'aurait mentiiiii ???

Bref, toute le debut de cette journée sera une succession de remontées mécaniques pour redescendre par des chemins de reve, tantot des pistes larges et roulantes, gazafond, les vitesses de pointe atteingnent 60-65 km/h, tantot c'est des sentiers techniques, chemins defoncés, caillouteux a souhait, le tout dans des paysages de reve, magnifique montagne.....Puis avant la descente sur Chatel, ca se gate, y bruine un peu.....
Boarf, c'est pas grave, par contre le terrain est rendu glissant, les single-tracks sur les pierres deviennent très techniques, le paramètre "glisse" devenant incontournable......
C'est là que ca devient interressant...En fait de rando Free-ride, fallait comprendre rando, et pas descente, c'est ainsi que l'on s'est retrouvés a se taper de belles montées, notammant avant de redescendre sur les Crozets, ben y'a pas a dire, quelques kilometres de montées en montagne, ben ca fatigue son homme !!!!


Aaahhhh!, les ravitos!, le p'tit vin de savoie !!! Derriere nous, un run a plus de 60 km/h...

Du coup, ca facilite les erreurs de pilotage, ainsi, je venait juste de griller Benji, dans un virage, je tourne, j'attaque, normal, et comme un con je me met à freiner de l'avant plus que de raison, bilan: Vol plané over the vélo, je retombe sur une des rares parties de mon corps pas protegée par la Dainese, l'arrière de la cuisse...Je me relève, dégouté, en voyant passer Mat' et Tonio.....Je repart petit train, pas rassuré, arrivée aux Crozets sous une pluie battante....
Et c'est la que l'horreur commence......Je me remet tout doucement de ma gamelle, malgrès la pluie on remonte sur le téléphérique jusqu'a 2200 métres...Le téléphérique avance a 2 è l'heure, il y a du vent, de la pluie, il fait froid, Mat' voit passer des flocons de neige.....On plaisante mais le coeur y est moins...On gueule "Etoile des neiges, pays merveilleux......" tel le bronzé au ski moyen, arivée en haut, c'est glacial, le vent stoppe net notre progression parfois, puis ca descent et ca remonte par un chemin.

Comme on le voit hors de la cabine, il fait vachement beau...

Je suis Sandrine qui me lache peu a peu, bah, les autres derrière vont bien finir par me rejoindre ?? Nan, meme pas....
Le chemin est parsemé de rigoles en bois pour faciliter l'évacuation des eaux....un mec devant moi plante sa roue dedans et se vautre..."Attention" qu'il me dis...et v'lan, je me vautre aussi, merci la Dainese, sinon a cette heure, j'aurait une epaule en bouillie...Un mec arrive, "Attention" que je gueule...raté, il se plante aussi....Personne ne s'est fait mal, tout va bien, on repart...Pour arriver sur une montée sur le goudron !!!!! Beark !!!, on passe un champ ou l'on voit rien a cause des nuages, puis redescente sur Champery, sur le goudron, beark, décidément, étape a oublier....
Benji arrive, puis Tonio, puis Mat', la fatigue commence à venir...... On tchache avec un mec du team GT suisse, je fait quelques tours de roue avec son GT lobo DH, impressionant la bete !!!!!
On remonte par un énorme télécabine puis liaison à VTT.


Y'en a qui commencent a etre creves...

Je prend des photos, repart, grille les mecs qui m'ont depassé pendant les photos, retour aux Crozets, re-télésiège pour attaquer la 7éme descente. Ca commence par de larges pistes de ski, vitesse, c'est cool, puis remontée dans la boue, Sandrine me colle, p'tain j'vais pas lacher !!! On traverse 2 petits champs de neige, puis un chemin horrible, defoncé, boueux, des traces partout, impossible d'en suivre une, on avance a 2 à l'heure, y fait froid, on galère terrible...Sandrine fini par me passer....Puis le chemin infame fini par devenir large sentier roulant, mais bien incliné alors.....arrivée tout schuss en bas....
il est alors 18H40...on attend, et on attend encore, on se pose des questions, et finalement Ben, Mat' et Tonio arrivent, exténués, crevé, ca va pas.... De plus il est 19H00 passées, le chrono est arreté, on decide alors de ne pas prendre la dernière descente pour revenir a Morzine par la route, bilan 86 bornes !!!!

Une fois n'est pas coutume, on attend 'Drine...Normal, c'etait pas chronometre la....

Et un p'tit backfilp, un !...

Une p'tite demo de trial...

Le lendemain on a tourné un peu sur le salon, c'était sympa, mais un peu décevant paske c'etait juste des stands de présentation, pas de camions d'assistance, dommage...Sinon c'est marrant de se balader avec Sandrine qui traine derrière elle son passé de compétiteuse....Elle nous sort tout naturellement:"Tiens, j'suis allé dire bonjour a la Dole, a Guin-Guin"......marrant....
On a aussi discuté avec Céline Gros ( championne du monde junior DH ) de son Scott, bref, sympa......
Pour egayer le tout, on a eu droit a des démos de trial et de BMX assez impressionantes

Le spad a Samuel Peridy....respect...

Bilan de cette journée...P'tain, y'a pas à dire, la montagne, c'est le pied, les descentes, c'est le pied, là le TS se justifie pleinement...Meme pas fatigué au bout des 86 bornes, un état de fraicheur incroyable, merci le TS, on a pris un pied gigantesque, mais surtout au début, paske apres ca devenait pénible, trop de montée et de goudron, le passage en suisse est a oublier, c'etait nul...
De plus tout le monde croyait qu'il n'allait y avoir que de la descente, raté, on a eu de belles montées aussi, ben le Scott est loin d'etre ridicule en montée, et y'a pas a dire, on monte peut-etre plus lentement avec un TS, mais au moins on est pas fatigué par la roue Ar qui rebondit a droite-a gauche !!!!
Les disques, une fois rodés, c'est extra, une puissance de freinage phénomenale, toujours présente, par contre, sur les très longues descentes, avec des freinages tres appuyés, ca chauffe un peu, le levier se durcit, mais rien de grave..... Sinon la cablerie Black Snake c'est de la daube, vivement que je remonte du Gore-Tex....

En tout cas je suis un homme heureux, heureux d'avoir participé a une telle épreuve dans un tel cadre, heureux de l'avoir partagée avec les potes, heureux de rouler sur un super velo qui ne m'a jamais décu, c'était un super test pour le matos, il pourra jamais avoir pire, bref, HEU-REUX !!!!!!
Maintenant les rando en région parisienne vont nous paraitre beaucoup plus fades....:-)))

PS: A signaler: si on avait fait la dernière descente, Sandrine serait arrivée 1ere féminine.....

Thib'

© 1997 © 2002 Les Frappadingues