Site Officiel de la Vendée Verte


Et bien ca y est on l'a fait !
Le plus dur a été de sortir de Paris, 2h30 pour atteindre le péage de St-arnoult, arrivé à Noirmoutier vers 23h00 reveil à 5h du matin pour deux jours très chargés au niveau km et sensations !
J'ai changé mon pneu arriere avant de partir pour un python kevlar qui avait deja un peu roulé, un gold a l'avant, 2 chambres ultra light et une verte dans le dos, un gros bidon d'isostar + recharges, ma tente, le sac de couchage et un pack de 4 desperados et en avant !
Au puy du fou ou le car nous dépose, petit dejeuner a base de café et de brioche vendéenne, je me tape 4 ou 5 tranches de brioches avec 2 cafés, résultat le cardio c'est affolé toute la journée, impossible d'appuyer sur les pédales sans passer la barre des 180bpm avec une pointe à 194, donc molo, le dimanche a été plus tranquille pas une fois au dessus de 175 même sur la fin ou j'ai bourriné comme un malade !

ROdge




parcours complet


Etape 1
Etape 1 - 10h-13h30 40km +550m

Etape 1 :
Le puy du fou Ca y est c'est le depart, 10min apres les competiteurs nous voila lachés un peu plus calmement sur la prairie direction les premiers embouteillages des que la pente se fait plus rude, c'est la qu'on voit les premieres casses aussi, un gars qui redemarre avec la tige de selle et un bout de cintre en moins, un autre un peu plus loin avec une moitie de cintre arreté pour de bon, le cintre à cassé avant de lui perforer l'abdomen ;-((
Cette étape est la plus longue et la plus dure en denivellé, il n'y a en fait qu'une montée vraiment raide pour atteindre le sommet du "bois de la folie" et qques autres pas mal non plus moins extrèmes mais plus longues



Etape de liaison - 13h30-16h15 20km

Etape 2 :
C'est parti pour une etape courte mais bien sympa histoire de digerer notre repas du midi, arrivée sur un stade de foot ou tout le monde récupère à l'ombre, enfin ceux qui sont arrivés tôt je veux dire ;-((


Etape 3
Etape 3 - 16h45-19h15 +290m

Etape 3 :
Bernar me laisse tomber (;-)) et suis l'etape dans une voiture de l'organisation, du coup je l'ai pas mal vu dans cette belle fin d'apres midi, j'en ai profité pour rouler fort et lacher les freins dans les descentes.
Il fait beau alors je cause un peu avec le vétéran de l'epreuve (63ans) du coup on part bien 2 ou 3 minutes après tout le monde, enfin presque, un peu plus loin dans une cote un competiteur me double, il a cassé net sa chaine au depart, apparemment les pb continuent il ralenti et je ne l'ai pas revu...
Cette étape nous fait passer dans 2 champs de bosses qui sont vraiment très dures (surtout après 70km) le premier passe en force mais pas le temps de récuperer pour le second, mes cuisses commencent a être trop raides donc le second passe a pied, le velo sur l'epaule ;-((
peu après être passé à coté d'un gars qui avait fait une mauvaise chute et était soigné sur place je passe un peu trop vite dans une ornière et paf un OTB direct dans les ronces avec une réception assis et la jambe gauche completement raide à cause des crampes au mollet et à la cuisse.
Apres avoir taté la sus-citée jambe, je la souleve en la pliant doucement et miracle, rien de cassé, allez debout je renfourche mon destrier et je repars à l'attaque, re re doublant les personnes qui avaient profiter de ce petit moment de faiblesse pour me passer (pour certains ca faisait la 3eme fois de l'étape que je passais devant ;-))


Etape 4
Etape 4 - 8h45-10h30 24km +450m

Etape 4 :
Après une nuit un peu agitée au camping, lever 6h pour remballer la tente et attendre le car qui doit nous emmener a Chantonnay pour le petit dejeuner.
Apres un petit dejeuner copieux, on en profite pour se debarasser du sac et recupérer les vélos, quelle joie de remonter sur la selle !
Un brin d'entretien sur la fouche et la chaine et nous voila reparti pour la première étape de la journée, on nous a prévenu celle ci est assez dure, plus la fatigue de la veille ca va etre



Etape de liaison - 10h30-13h15 29km

Etape 5 :
Cette etape de liaison s'avere vraiment tres éprouvante, il y a une majorité de portions sur la route et rester assis sur la selle pendant presque 30km est vraiment penible, il fait encore relativement frais (le ciel est un peu couvert et un petit vent frais nous rafraichi un peu, un passage rigolo au milieu des champs de maïs, une méchante bosse de 1m de haut a grimper avec de l'elan et de la route, encore de la route ...


Etape 6
Etape 6 - 14h15-17h15 35km +450m

Etape 6 :
Un peu bousculés par le temps a l'arrivee de l'etape de liaison, nous avallons rapidement notre repas, il ne reste plus de blé, ca sera donc roti froid avec des chips, pas top pour reprendre des forces, en plus le depart est prevu rapidement donc Bernar préfère rentrer a la Roche/yon par le camion, en fait le départ a été décalé de 20min, j'ai eu le temps de me masser, de dormir et de m'étirer un peu, ca va, j'ai la forme...
Ensuite, j'ai tout laché ! parti dans les 5 derniers randonneurs, j'ai branché le pilotage automatique au bout de 5km et gaz jusqu'à l'arrivée, 2h17 pour parcourir ces 35km dans des zones encore tres techniques au debut et des chemins plus larges et tres roulant sur la fin (le 46 a chauffé).
Une bonne partie de l'etape se deroule sur des single track, dur de depasser mais un vrai bonheur de rouler a fond dans ces chemins...parfois un peu trop défoncés, du portage a la clé mais de belles descentes par la suite ... passages dans les pierres, ponts, le long d'un etang...
Quelques passages de gués, dont un avec de l'eau jusqu'aux cuisses au niveau du ravitaillement (même le cheval devant moi en avait jusque la, avant que je le pourrisse au galop) les autres se passent plus facilement avec 5-10 cm de hauteur d'eau et pas mal de personnes venues voir et encourager les valeureux pedaleurs, la fatigue est la pour pas mal de randonneurs et competiteurs les langues trainent par terre sur les derniers km pourtant tres roulants, un dernier gué a passer, une derniere cote et nous voila arrive sur le parking du depart direction le ravitaillement, recuperer le sac et boire une biere bien fraiche (mon sac a du etre transporte dans un camion frigo ?) avec Bernar.
Puis direction la maison 450km plus loin...
Au final, un parcours vraiment sympa et technique, des paysages superbes, une organisation presque sans faille (repas du dimanche midi, car du samedi soir),
Au niveau materiel, pas de casse, par contre je vais vidanger ma fourche elle a vraiment pris de la poussière comme jamais, puis nettoyer le velo comme il faut aussi !

Materiel :
  • Pas besoin d'un TS freins a disque, c'est long mais jamais vraiment extreme, par contre les montees sont rudes et courtes, les portages frequents donc privilegier un velo leger.
  • Pour le confort et l'efficacite préférer quand même une fourche suspendue a une rigide.
  • Pour les pneus des Pythons/Wildgripper Sprint sont suffisants, on a pas vraiment besoin d'accroche extreme et moins on a tirer mieux c'est.
  • Qques conseils au niveau sac pendant la rando, prendre en plus du materiel habituel de quoi nettoyer/lubrifier la chaine/fourche parce que c'est long et que cette année il y avait pas mal de poussiere et que les transmissions ca aime pas ca ...
  • Preparer des doses de boisson energetique avant dans des sacs de congélation par exemple et prendre une bonne quantité pour la journée (perso j'ai tourné a 4l/jour)
  • Au moins une rechange par jour si ca n'a pas le temps de secher entre les etapes et un coupe vent (pour le soir en attendant le car ou pour eviter de trop se refroidir).
  • De quoi se masser parce que ca fait du bien avant de repartir (pas la peine de se raser les jambes ;-))

© 1997 © 2002 Les Frappadingues