Les petites photos sont agrandissables en cliquant dessus.
La fenêtre qui sera ouverte à la première consultation re-servira aux autres photos de cette page.


Grimpette en bahut

Posé à quinze kilomètres de Carpentras, le mont Ventoux occupe 25 km de large et 15 km de long (à moins que ce ne soit l'inverse), et domine une plaine située à 100 mètres d'altitude.
Détaché de la chaîne alpine comme une sentinelle avancée, il culmine à 1912 mètres.
Du fait de la richesse de ses écosystèmes, le mont Ventoux offre un couvert végétal unique où se côtoient plantes méditerranéennes (olivier, chêne vert, lavande…) à la base, et plantes arctiques (pavot du Groenland, saxifrage à feuilles opposées…) poussant en été dans la caillasse qui recouvre toute la partie sommitale du massif.

ventoux-nov200213.jpeg
Empilage de spads dans le camion
[133.20 Kb - 900 x 600]
ventoux-nov200201.jpeg
Matthieu avant le départ
[107.11 Kb - 600 x 800]

Voici donc planté le décor, et c'est pour affronter les pentes de grosses caillasses et les sentiers techniques que nous avons parcouru tant de kilomètres.
Frappadingues d'Azur et d'Ile-de-France, gars du newsgroup (fr.rec.sport.vtt), le gratin des vététistes de l'internet s'était donné rendez-vous à Bedouin (prononcer "Beudouin") de bon matin.

Il nous a fallu un peu de temps pour que tout le monde arrive, que l'on répartisse les vélos dans le camion de Matthieu et des les voitures, et que nous montions au sommet du Ventoux.


On tire au plus court

La première descente du week-end commence par un pincement, à 20 mètres du départ, puis vire directement au creux d'une combe.
Les caillasses sont grosses et il est très difficile d'avancer sans tomber.

ventoux-nov200205.jpeg
Première crevaison, signée Hilario
[161.10 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200214.jpeg
La partie haute, très sympa
[103.14 Kb - 900 x 600]
ventoux-nov200215.jpeg
Le haut de la combe, piégeux
[124.32 Kb - 900 x 600]

Passés les cent premiers mètres, on avance de mieux en mieux, on voit apparaître des traces de végétation.

ventoux-nov200206.jpeg
On avance laborieusement
[171.69 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200207.jpeg
Avec un peu de vitesse, c'est mieux
[168.57 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200202.jpeg
Christophe et le premier arbre
[133.20 Kb - 800 x 600]

Alors que les derniers portent leur vélo, les plus rapides sont déjà arrivés au bas de la combe. C'est l'effet de vitesse : plus on va vite, mieux on vole au-dessus des caillasses, et mieux on avance.
Les téméraires s'amusent, et les prudents galèrent.

ventoux-nov200208.jpeg
Patrick au bas de la combe
[173.78 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200209.jpeg
Serge et ses poursuivants
[175.18 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200216.jpeg
Pause réparation
[113.13 Kb - 900 x 600]

Single-tracks : plus c'est long, plus c'est bon

Arrivés au bas de la combe, il faudra consacrer un bon quart d'heure à la réparation d'une chambre à air qu'un fou veut absolument mettre dans son pneu tubeless, de peur de déjanter.

C'est juste après cet endroit que commence la série de single-tracks. Des arbustes partout, qu'il faut éviter au dernier moment, des sentiers qui zigzaguent, des virages relevés qui bordent les combes, des passages très rapides et aériens, bref : que du bonheur.

ventoux-nov200203.jpeg
Caroline, qui attrappe les mouches au vol sans les mains
[149.02 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200204.jpeg
Serge, qui prend son air sérieux
[134.47 Kb - 600 x 800]
ventoux-nov200210.jpeg
Matthieu, qui se régale dans ce superbe sentier
[183.18 Kb - 800 x 600]

A l'arrivée, tout le monde a un sourire béat entre les deux oreilles, façon banane géante.
On attend les derniers, on répare quelques pannes, et on rejoint Bedouin par les chemins.
Les sandwiches nous attendent à l'arrivée.


Et plein de variantes pour faire durer le plaisir

L'après-midi on remet ça.
On se partage en deux groupes : certains choisissent la descente couillue par le côté Ouest, d'autres partent à l'Est sur un circuit beaucoup plus long mais beaucoup moins abrupt.
Il n'y a pas de photos du lendemain, mais nous avons fait une longue rando un peu galère sur le versant nord.

ventoux-nov200211.jpeg
Arrivés en bas du Ventoux, il faut réparer
[180.21 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200212.jpeg
Pause casse-croute avec vue sur le plateau d'Albion
[166.82 Kb - 800 x 600]
ventoux-nov200217.jpeg
Un spot de freeride, pour frimer sans risquer de se faire mal
[130.19 Kb - 900 x 600]

Petits et grands, garçons et filles, mordus et débutants, tout le monde a adoré.
Vu le succès de ce week-end, il est très probable que nous en organisions d'autres assez régulièrement - donc surveillez le calendrier.

Photos : plein de monde
Rédaction et mise en page : Serge Hartmann