Le lapin à la Leffe et aux pruneaux
Par Serge Hartmann

Une cuisse, du ventre, des patates, recouverts d'une bonne sauce et accompagnés d'une choulette
Une cuisse, du ventre, des patates,
recouverts d'une bonne sauce et
accompagnés d'une choulette


Inspiré par une recette d'origine tournaisienne que j'ai voulu détourner, le lapin à la Leffe et aux pruneaux n'est pas une publicité pour la Leffe. Avec de la Chimay bleue ce sera encore meilleur mais beaucoup plus cher.
J'ai eu envie d'essayer avec de la Guiness, le résultat serait assurément différent mais j'hésite, alors si vous testez pour moi, faites m'en part.

Soyons honnête, l'inconvénient de ce plat est qu'il faut être à côté pour tourner de temps en temps et ajouter ou retirer les ingrédients dont la durée et le mode de de cuisson diffèrent.

Mais la peine sera récompensée au premier coup de fourchette, ce plat est un régal.
A boire avec une bière forte, par exemple une Orval ou une Bush.


Quelques ingrédients
Quelques ingrédients
Faire brunir le lapin et le lard sur toutes les faces
(...) Faire brunir le lapin et le lard
sur toutes les faces (...)

Service dans la cocotte, mais on peut aussi disposer dans un plat
Service dans la cocotte, mais on
peut aussi disposer dans un plat


Ingrédients :

Préparation :

  1. Videz le sang et les abats du lapin en gardant pour le plat les reins et le coeur. Conserver le foie pour un autre plat, filer au chat les poumons et les paquets de graisse qui se détachent.
  2. Si vous avez du temps, laissez-le sécher une journée en le pendant soit au frais, soit dans la cheminée pour le fumer (attention ça change tout le goût).
  3. Le couper en morceaux au niveau des articulations. Il ne faut jamais couper les os des lapins car ils sont pointus et provoquent des occlusions intestinales.
  4. Couper également le lard fumé en gros dés.
  5. Mettez à chauffer une bonne cuillerée de saindoux dans une cocotte en fonte.
  6. Faire brunir le lapin et le lard sur toutes les faces.
  7. Pendant ce temps, Úplucher les pommes de terre. Peler aussi les oignons et les émincer.
  8. Le cuisinier et son fiston s'apprètent à se jeter sur le lapin. Miam!
    Le cuisinier et son fiston s'apprètent à se jeter sur le lapin. Miam!
  9. Une fois le lapin bien grillé, le retirer avec le lard, le mettre à part, puis faire brunir les pommes de terre en les tournant pour ne pas les bruler. Profitez-en pour faire brunir aussi les rognons et le coeur.
  10. Retirer les pommes de terre, les rognons et le coeur, les placer à part, baisser légèrement le feu et mettre les oignons à roussir.
  11. Lorsque les oignons auront une belle couleur brune, saupoudrer de deux cuillers à soupe de farine, remuer vivement, ajouter immédiatement deux verres de Leffe brune et remuer à nouveau.
  12. Ajoutez le lapin, le lard, les pommes de terre, le thym, le laurier, salez, poivrez, recouvrez entièrement de Leffe.
  13. Laissez le feu assez fort et laissez la bière s'évaporer, remuez de temps à autre pour éviter que ça n'attache.
  14. Dès que les patates sont cuites, retirez-les.
  15. Une demi-heure avant la fin de la cuisson, ajoutez les pruneaux, les rognons et le coeur, baissez le gaz à mi-course.
  16. 5 minutes avant la fin, remettre les patates à réchauffer, couvrir s'il reste trop peu de sauce, ou laisser découvert s'il en reste beaucoup.
  17. Servir accompagné d'une bonne bière racée.

© 1997 © 2002 Les Frappadingues