Aller au boulot en vélo

Caliméro
par Denis

Si si je vous jure que c'est possible !

C'est une décision que j'ai prise, il y a deux ans maintenant, suite à une fameuse grève de la SeuNeuCeuFeu, un peu sur un coup de tête et surtout par bravade envers certains pessimistes, vous savez les classiques : " tu n'y arriveras jamais ".

Puis, je me suis pris au jeu, avec l'idée qu'enfin, je n'avais plus à supporter les têtes désespérées des utilisateurs quotidiens des transports en communs parisiens.
(là, vous voyez, il y a une jolie allitération... Eh oui, c'est un métier... ) ! -))

Au fur et à mesure que je faisais le trajet, j'améliorais la méthode...

Bien sur, je me faisais de plus grosses cuisses et c'est vrai, qu'au bout de ces deux années, je tiens mieux le coup, quand avec les frappadingues, on se tape une petite bourre de quelques dizaines de kilomètres.

Mais cela, à la limite, ne concerne pas mon propos, ici.

Ce que je voudrais vous expliquer c'est tout ce que vous devriez savoir pour penser, comme moi, que le vélo est sans doute le meilleur moyen de transport en région parisienne, pour peu que vous n'habitiez pas à plus de 20 bornes de votre lieu de travail.



Ce qu'il vous faut au minimum

  • Un vélo.

  • Bon ca c'est quand même la base.
    Remarquez, le premier mois où j'ai pratiqué, j'en avais pas et j'ai emprunté celui de mon frangin. Une espèce de machin de chez Carrouf & Co qui pèse 35 kg et passe les vitesses uniquement quand il en a envie...
    Cela m'a permis de me rendre compte d'abord que c'était possible et même presque facile. Les premières semaines, on a un peu mal aux jambes à la fin de la semaine et on est content quand arrive le vendredi. On essaye de se dire qu'on va éviter d'aller guincher pendant quelques week-ends et puis on s'y fait...

    A moins que votre look ressemble plutôt à ça :

    et alors là, dites-moi par où vous passez...

  • Une tenue de vélo.

  • Ca c'est important car, franchement le futal de ville avec les pinces à vélo, c'est franchement grave. M'enfin bon, vous faites comme vous voulez.

  • Un casque et des mitaines (des gants de gardien de but footeux en hiver)

  • Malheureusement, les chutes, ca arrive aussi en ville, souvent à cause des chieurs à 4 roues dans leurs usines à CO2, qui en plus, vous détestent car vous les dépassez à chaque feu.

  • Une petite place au bureau ou vous pouvez laisser sécher vos fringues les jours de mauvais temps. et un gant de toilette le reste de l'année.


  • Une douche au bureau
    Bon ca c'est vraiment le top, mais c'est difficile à faire passer au niveau de la DRH. Moi, j'en suis à la troisième demande en Comité d'Entreprise et toujours rien.

  • Enfin quelques petits détails qui font plaisir plutôt qu'ils ne sont utiles : penser à laisser un déodorant au bureau, on ne sait jamais.
  • L'équipement d'hiver.


  • Là, je laisse la place à Serge qui nous a fait un descriptif récemment de son propre matos et, comme il le dit lui-même, il est une référence en matière de frilosité :

    Je n'ai jamais vu des vendeuses aussi connes et hargneuses, mais une fois équipé, on n'a plus besoin d'y retourner.
    Voici en quoi je suis habillé par ce froid :
    • caleçon long damart, tout doux. j'ai acheté ça il y a 2 ans et j'ai oublié le prix.
    • chaussettes damart spécial froid. 100 F
    • surchaussettes en gore-windstopper achetées chez vélostar : 200 F
    • sous-pull damart tout fin mais super efficace, à col roulé. 155 F
    • cuissard long que j'ai d'habitude, acheté chez go sport il y a 3 ans avec Lafourche. 250 F si mes souvenirs sont bons (Lafourche confirmera).
    • polaire col-zip k&e. 450 F. (on doit les trouver maintenant chez veloland).
    • sous-gants damart, très efficaces.
    • gants chapak d'il y a 3 ans, pas géants mais coupe-vent.

    Quelques bonnes raisons d'utiliser le vélo pour aller au boulot
    (toutes ne sont pas nécessaires !)

    1. parcours attrayant : pas trop de routes, pas trop de voitures, des chemins sympas...
    2. distance pas trop ridicule et pas trop élevée : je pense qu'à partir de 10 km, c'est mieux !
    3. le parcours en vélo est plus court que le parcours avec un autre moyen de locomotion.
    4. faire d'une pierre deux coups : sport / transport !
    5. se faire des jambes bien costaudes et donc,espérer devenir Pascal Granjean quand on sera grand !
    6. faire le malin devant les collègues, les amis et la famille : "Eh oui, moi je vais au boulot en vélo, même quand il pleut, même quand il neige... je suis pas un. BIIIIP..., moi",
    7. aller aussi vite que les voitures ou même plus vite lors de gros embouteillage !
    8. c'est économique,
    9. c'est écologique,

    10. Et surtout :
    11. ça donne bonne conscience quand le soir on a envie de se faire une grosse bouffe (c'est à dire pour moi, tous les soirs.) ou de se boire une bière !
    12. s'arreter au feu, l'été, pour regarder les jolies jambes des conductrices en minijupe !


    Lire également l'article de Thomas Lissajoux paru dans PlanetVTT.

    © 1997 © 2002 Les Frappadingues