Comment soigner une pizza
par Bernard Pommel

En temps que potard et pizzaïolo, je me permets de faire une synthèse de ce qui a été dit sur les pizzas.
Tout d'abord, une pizza est assimilée à une brûlure comme type de plaie.

Il faut distinguer 3 choses différentes :

  1. la détersion
  2. la désinfection
  3. la cicatrisation
Des produits peuvent être utilisés pour une ou deux de ces actions.

1. La détersion (nettoyage)

Elimination des débris et saletés.
Peut se faire " à l'ancienne " avec eau et savon.
Peut se faire à l'eau tout simplement (je conseille la douche prolongée).
Peut aussi se faire avec un antiseptique, on combine alors détersion et désinfection.

Ce qui nous amène à passer au point 2.

2. La désinfection

Il s'agit de tuer les microbes qui peuvent provoquer par la suite une infection de la plaie.
La désinfection peut se faire avec un des différents antiseptiques existants :

3. La cicatrisation

Il peut sembler paradoxal de ne pas laisser faire la Nature, en fait les résultats sont meilleurs si on utilise des pansements, le principe étant de laisser faire la cicatrisation en milieu clos et humide :


L'obtention du milieu clos et humide se fait avec des pansements gras genre Tulle Gras, ou encore du Tulle imprégné de Bétadine (Bétadine Tulle, apporte en plus une action antiseptique) ou avec des produits genre Opsite. (Tulle Gras, Opsite = non antiseptique, n'évite pas de "choper des merdes") Mais attention, il faut que ça reste humide < = > il faut changer le pansement avant que cela ne sèche !

Changer le pansement toutes les 6 heures me paraît un peu exagéré, on peut dire toutes les 24 h les premiers jours puis toutes les 48 heures ensuite. Bien sûr que si on laisse un Tulle Gras plusieurs jours, il va se dessécher et adhérer au tissu cicatriciel qui est très fragile… Pas glop, pas glop !
Tout ceci est à moduler en fonction de la profondeur de la pizza.

Bien sûr, ne pas oublier le rappel antitétanique (qui n'empèche pas de se choper "des" merdes, mais "une" merde, le tétanos… ;-) )

Attention ensuite, ne pas exposer tout de suite la cicatrice au soleil, elle risque de se pigmenter.

Quand je me suis vautré en mai, j'ai fait (involontairement) le test : j'avais des pizzas sur les 2 avant bras; du côté droit il a fallu mettre de la Betadine Tulle car on m'a mis une gouttière pour immobiliser le coude; du côté gauche je l'ai joué "je-suis-pas-une-tafiole-je-le-laisse-tel-que". La cicatrisation s'est mieux passé du côté droit, plus vite, et la cicatrice est moins laide.

A propos, le nom savant des pizzas est "dermabrasions".

Bernard Pommel

© 1997 © 2002 Les Frappadingues