La selle

Le bon choix s'impose

Le choix de la selle sur un VTT est d'une très grande importance contrairement à certains avis.

En général, lorsque l’on aborde le choix de la selle, certains vous jurent que la leur est la meilleure du monde, d’autres que ça va, sans s’étendre sur le sujet, et d’autres enfin en changent assez souvent en attendant de trouver la selle qui va bien.

Dans le milieu du vélo généralement, le "mal du cycliste" est plus souvent abordé en moquerie ou rigolade plutôt qu’en discussion sérieuse, ce qui est regretable quand on en connaît les conséquences.

Une selle inadaptée peut bloquer la circulation sanguine dans les organes génitaux et conduire à différentes formes d’impuissance suivant que l’on soit un homme ou une femme.

Mais les conséquences ne sont pas que d’ordre en rapport avec la sexualité !

Sans être médecin en voici un bref aperçu :

  • abrasions cutanées,
  • callosités ischiatiques,
  • folliculite superficielle,
  • kyste sébacé scrotal,
  • furoncle,
  • anthrax,
  • nodule fibreux sous-cutané,
  • hygroma ischiatique,
  • bursite ischiatique,
  • compression du nerf honteux interne,
  • dysfonctions érectiles,
  • lésions scrotales,
  • dysurie, urétrite, hématurie.
  • infection urinaire.
  • Il y a pourtant quelques fabricants qui prennent le problème plus au sérieux que d’autres avec de véritables recherches sur leur différents produits comme Specialized, SMP, Italia...

    Le fait de bien se sentir sur son vélo avec les différents réglages comme:
  • Hauteur du cadre.
  • Recul du tube de selle.
  • Longueur du cadre.
  • Longueur de la potence.
  • Hauteur de selle.
  • Recul de selle.
  • Distance selle-cintre.
  • Écart selle-potence.
  • Longueur des manivelles.
  • Largeur du cintre.


  • est déjà une excellente première approche.
    La seconde est la qualité de la selle afin d’y rester suffisamment longtemps pour vraiment apprécier sa monture suivant sa pratique.

    Il est bon de savoir que lorsque que nous sommes assis sur une chaise, les artères et les nerfs ne sont jamais compressés, mais sur un vélo la pression est au minimum 7 fois plus grande ! Ainsi, le flux artériel est réduit de 66 % sur une selle étroite, de 25 % sur une selle large.

    Dame nature nous ayant faits tout différents(es), il ne peut y avoir un seul produit générique qui conviendrait à tous et à toutes. La solution de se faire mesurer la largeur des os du bassin comme le fait par exemple Specialized en est une puisque cela permet de savoir à quelle largeur de selle votre anatomie conviendrait le mieux. (Il suffit de s’asseoir quelques minutes sur une mousse avec une règle et vous aurez vos "mensurations")

    Une fois ces mesures en poche, il existe plusieurs largeurs de selle qui vous conviendront le mieux. Les selles évidées en leur milieu sont bien, mais la solution semble plus relever d'une selle un peu plus large avec des renforts latéraux en gel. Toujours d’après le milieu médical sportif et leurs différents tests, plus une selle est pleine et fine, plus la pression est forte sur le périnée, fait reconnu et prouvé.

    Parallèlement, ne pas négliger aussi une hygiène locale rigoureuse, le lavage quotidien du cuissard en évitant les lessives irritantes ou allergisantes et en prenant bien soin de le rincer abondamment. D'une manière évidente, il faut éviter les fonds de cuissard avec coutures apparentes ou en relief et éviter la formation de plis.

    En conclusion, l'hygiène locale, les soins méticuleux, la qualité du cuissard et de son entretien, le repos sportif, sont des éléments primordiaux de la prévention. Mais celle-ci repose aussi et surtout sur le choix du bon matériel et de son adaptation à la position sur le vélo.

    Voilà, j’espère ne pas vous avoir effrayé, mais plutôt faire prendre conscience qu’il y a certain choix qu’il faut faire pour une bonne pratique du VTT afin de garder toute sa santé avec ce sport/loisir tellement agréable.

    Le 18 novembre 2005
    Idée originale et texte: Phil62
    Illustrations: sources diverses
    Mise en page: Phil62 et Pif

    © 1997 - © 2005 Les Frappadingues
    Navigation : Accueil > Dossiers > La selle